Collège Frédéric D'Achery (Koungou)
Site de l'académie de Mayotte

Accueil > Les disciplines > Français > Le projet « A Voix Haute » se poursuit…

Le projet « A Voix Haute » se poursuit…

samedi 9 juin 2018 par admin

Les classes de Cinquième (503) et de Troisième (seconde chance) et leur professeure de français, de Mme Rabiaa Ebodé, ont eu une séance de travail le jeudi 7 juin 2018 au CDI. Les élèves ont ainsi continué à poser la voix, à la rendre plus audible, à moduler les tonalités vocales pour donner plus d’intérêt à leur diction.
Ils l’ont fait en présence de l’écrivain Nassur Attoumani, le parrain du projet A Voix Haute cette année scolaire qui a écouté les uns et les autres et distribué conseils et recommandations.
Durant cette séance, les élèves ont utilisé trois genres littéraires : le théâtre (La fille du polygame de Nassur Attoumani), la poésie (Après la bataille de Victor Hugo) et (Femme noire de Camara Laye), et le chant.
Les élèves ont notamment commenté, avec leur professeure, Mme Rabiaa Ebodé, la tirade suivante de l’Acte I, scène V où la mère de Fatiha, s’emporte, dans La fille du polygame : « L’argent, au moins, c’est concret. Avec l’argent, ton mari t’achètera une robe, une vidéo, une voiture. Avec l’argent, ton mari t’emmènera au restaurant, en voyage, tu visiteras des pays, Paris, London, Moscou, New York, Bouéni, Dzoumogné… »
On remarque ici l’énumération de grandes capitales occidentales, mais aussi la référence à Bouéni et à Dzoumogné, deux communes de Mayotte.
Interrogé sur la place de ces villes mahoraises dans son texte, l’écrivain Nassur Attoumani a répondu : « Je les ai citées ici pour les raisons qui ont déjà été avancées par les commentaires de la classe (donner de l’importance à Mayotte, utiliser un contrepoint humoristique), « mais aussi pour faire un clin d’œil à deux acteurs qui jouaient dans la pièce et qui étaient l’un originaire de Bouéni et l’autre de Dzoumogné ». Ainsi, le Sud et le Nord de l’île sont symboliquement représentés dans le texte.
Durant cette séance, les élèves ont notamment utilisé une chanson originale comme une respiration musicale et comme un lien entre les différentes lectures :
Ehoooo
Ewa aaaa,
Eho
Ewa ! »
Rendez-vous est pris à la fête du collège pour boucler l’année à Haute et intelligible Voix !
M.Ebodé
Photos de Mme Ebodé

Autres actions du projet « A voix haute »
Succès unanime de la restitution publique de l’atelier « à voix haute » sous la forme d’une lecture-spectacle.
Brillante performance des élèves lors de la deuxième session des lectures « A voix haute » (photos et vidéos).
Le professeur à la voix haute et les élèves de la 503
L’écrivain Nassur Attoumani poursuit ses interventions au collège dans le cadre du projet « A Voix Haute ».
L’écrivain Nassur Attoumani dans notre collège

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Frédéric D’Achery (Koungou) (Académie de Mayotte)
Directeur de publication : Madame BOURDIN Sophie