Collège Frédéric D'Achery (Koungou)
Site de l'académie de Mayotte

Accueil > Les disciplines > Français > Célébration du Printemps des poètes au collège Frédéric d’Achery (poésies, (...)

Célébration du Printemps des poètes au collège Frédéric d’Achery (poésies, photos et films).

samedi 30 juin 2018 par admin

Les élèves de 5e3 et 5e10 célèbrent le printemps des poètes et le patrimoine culturel et naturel de Mayotte par une exposition de poésie dans le Hall et au CDI. Sous la direction de leur professeur de français Mme Ebodé les élèves se sont initiés aux richesses sonores de la langue française, au plaisir de faire rimer les mots, de créer des calembours, d’aligner les allitérations et les assonances. Ils ont découvert et particulièrement apprécié le jeu des associations où l’enjeu est de créer des chaînes de mots qui riment. Le défi était grand également quand il s’agissait de dire, de répéter des virelangues sans trébucher sur les mots !
Le charme de la poésie et sa force résident sans doute dans sa mise en voix pour savourer les mélodies créées par la rencontre des mots. De ce point de vue, avant de prendre le stylo pour écrire des vers, les élèves ont d’abord lu à voix haute et écouté différents poèmes d’auteurs illustres : Victor Hugo, Aimé Césaire, Raymond Queneau, Arthur Rimbaud… L’étude des poèmes à forme fixe (sonnet, haïku) était l’occasion de découvrir la versification et les contraintes de la poésie. Quant aux calligrammes qui concilient poésie et dessin, ils ont permis de réconcilier les élèves hésitants avec la trace, le signe, l’écrit. Vient ensuite le plaisir de l’écriture elle-même dont le défi est de trouver des sons harmonieux pour dire la nature, les sentiments et les émotions.
Exposées au CDI, les productions des 5e ne manquent pas d’attirer la curiosité des élèves et, parfois, de susciter chez les visiteurs l’envie d’écrire des poèmes. Sur les vidéos, on entend des élèves curieux lire les poèmes de leurs camarades et on les voit à l’œuvre au CDI, s’attelant à faire rimer à leur tour les mots et les sons.

Rabiaa Ebodé

Le printemps des poètes 2018 au collège Frédéric d’Achery
« Dis-moi un poème » : Anthologie de poèmes écrits par les élèves de 5e

L’escargot

L’escargot porte un chapeau. Il mange du songe.
Quand il rode, il rote.
Il se méfie des fourmis qui lui volent sa nourriture
Dans sa cabane en forme de banane.
L’escargot vendrait son chapeau
Pour vivre dans un château.
Pendant la soirée, l’escargot s’en va se baigner à basse marée.

Chamsane, 503

Ça rime

Mon oreille est comme un soleil
La pluie comme un parapluie
Sentir le parfum des œillets et regarder les nuées
Un bouquet de fleurs comme un bouquet de cœurs
Ma mamie et moi, nous nous entendons comme de vraies amies
Une trousse en mousse de chocolat
Possible mais pénible
Facile comme difficile
Boire du lait, c’est laid
Un nez tout neuf de nouveau-né.

Chamsane, 503

La mer

Les poissons meurent sans pleurs
J’en ressens de la douleur dans mon cœur
Alors que certains nagent dans le bonheur
Ces gens-là ne se préoccupent pas des baleines
Dans le cœur des Hommes, il y a parfois de la haine.

Ben Abdellah, 503

C’est mon cœur

Ces fleurs sont pour cœur.
Leur odeur est pour ma terre.
Leurs pétales sont pour ma mère.
Au final, elles appartiennent à la nature.
Je suis amoureuse de la nature.
J’ai horreur qu’on blesse la nature.
Je protègerai toujours la nature
Jusqu’à la fin de mes heures !
Ce que je veux, c’est donner du bonheur
A tout le monde, en protégeant la nature.

Siarati, 503

Maman

Quand j’ai peur
Je prends ta main
Et dans mon cœur
Entre la lumière.
Quand j’ai mal
Tu prends mes larmes
Et dans mon âme
Je n’ai plus mal.
Dans tes bras
Je me sens à l’aise
Bien tranquillement
Maman.

Elyad, 503

Maman

Maman, ton parfum me rappelle la rose
Je le sens dans mon cœur et mon corps
Grâce à toi, je suis un joyeux enfant
Et je suis plus que vivant
Je ne sais pas ce que je ferais sans toi !

Nikhil, 503

Fils de Satan

Il aime toujours aller de l’avant
Il est toujours partant à chaque instant
Il n’est jamais content et il n’est pas croyant
Mais il est partant.

Chamcia, 503

Plus qu’un ami

Tu es mon soleil
C’est toi que je vois à mon réveil
Chaque nuit je pense à toi
Dans mon sommeil, je rêve de toi
Tu me rends heureuse
Quand je suis malheureuse
Tu es plus qu’un ami
Tu es toute ma vie
Si on allait se promener ?
N’est-ce pas une bonne idée ?

Djamila, 503

Je t’aime mon amour

Je t’aime mon amour
Je t’aime pour toujours
Tu fais partie de mon cœur
Tu le seras pour toujours
Je t’aime à la folie
Je t’aime pour la vie
Mon amour, tu es mon soleil
Celui qui éclaire mes jours
Et les nuits de mon corps
Je t’offre cette magnifique fleur.

Riziki, 503

Le chien

Mon voisin a un chien
Qui ne fait rien
Il me regarde
Je ne fais rien
Je ne dis rien
Le chien aboie, aboie
Aboie.

Ça rime

La mouche se mouche
L’escargot n’a pas son chapeau
Essoufflé, le dragon
S’est jeté dans le lagon.
Crabe

Hier, j’ai mangé un kebab
Mon tonton a préféré un crabe.

Mince ! J’ai oublié mon cours d’arabe !

Ansuifdine, 503

Le lagon doré

Le lagon est doré. Les étoiles volent dans le ciel. Le sable est rose après le tonnerre.
Les nuages cette nuit sont verts. On pêche des poissons rouge sang.
L’hivers approche. Les tortues sont de couleur argentée.

« POURUOI PAS POURQUOI PAS POURQUOI PAS » (Raymond Queneau)

Kaissoiria, 510

Voir le lagon autrement

Dans le lagon doré, les oiseaux nagent.
La sable est vert, les mangroves en chocolat,
Les baleines orange, les tortures argentées,
L’océan en neige rose, le soleil mauve.
« POURUOI PAS POURQUOI PAS POURQUOI PAS » (Raymond Queneau)

Nazridine, 510

Le lagon violet

Le lagon de Mayotte est de couleur violette. On y trouve des tortures rose, des poissons bleus. Le soleil y est vert. Les oiseaux sont bruns, les nuages rouges, les cocotiers dorés, le sable en chocolat, le ciel marron, les baobabs cuivrés, les mangroves argentées.
« POURUOI PAS POURQUOI PAS POURQUOI PAS » (Raymond Queneau)

Samir, 510

Océan multicolore

L’eau violette, les algues bleues, les dauphins dorés, la lune marrone, les nuages verts, la barrière de corail brune. Les oiseaux beiges, les tortues grises, les poissons argentés, les manguiers orange, les cocotiers noirs et les mangroves cuivrées.
« POURUOI PAS POURQUOI PAS POURQUOI PAS » (Raymond Queneau)

Ankidati, 510

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Frédéric D’Achery (Koungou) (Académie de Mayotte)
Directeur de publication : Madame BOURDIN Sophie